Rencontrez Christian Constant, grand Chef étoilé à la Finale départementale du concours dans le Tarn-et-Garonne !

En tant que Chef Parrain, Christian Constant sera présent durant cette ultime épreuve du concours de gastronomie dans le Tarn-et-Garonne à la MFR de Moissac. A l’issue de cette journée placée sous le signe de la gastronomie et de l’excellence, la Brigade gagnante se verra qualifiée pour représenter les couleurs du Tarn-et-Garonne lors de la grande Finale Nationale en juin à Paris !

Silver Fourchette a interviewé ce Chef prestigieux, tout spécialement en amont de cette Finale départementale.

Quel mot d’encouragement donneriez-vous à la Brigade sélectionnée qui va concourir lors de la Finale Nationale en juin à Paris ?

Christian Constant : « Il est très important de toujours y croire, de se surpasser pour donner le meilleur de soi-même, de s’engager pleinement dans le concours et surtout de ne pas compliquer les assiettes. Le visuel à de l’importance mais c’est le goût qui doit prédominer. »

Quels sont vos conseils pour la Brigade qui représentera le département du Tarn-et-Garonne ?

Christian Constant : « On a la chance d’avoir une des régions les plus belles de France, un magnifique verger. Il faut mettre en valeur notre territoire et ses produits. »

Vos astuces pour réussir un concours de gastronomie ?

Christian Constant : « Avoir une bonne organisation est essentiel tout comme travailler proprement. Il faut également faire très attention au gaspillage et surtout bien manager son équipe car un Chef tout seul n’est rien, il a besoin de la confiance son équipe. Le secret est de se faire plaisir pour faire plaisir aux autres. »

Pour vous, Silver Fourchette c’est ?

Christian Constant : « C’est une aventure de partage qui permet de réfléchir à diverses problématiques pour proposer des plats aux séniors. C’est comprendre qu’il faut cuisiner avec amour et prendre conscience que c’est la qualité qui compte mais pas la quantité. »

Silver Fourchette, en quelques mots ?

Christian Constant « Pour Silver Fourchette, que le bonheur soit entre la fourchette et le couteau. »

 

Christian Constant, son parcours de Chef étoilé : du Sud-Ouest à Paris

Il est celui qui a fait monter le Sud-Ouest à Paris. Christian Constant est assurément le plus occitan des occitans. Un ambassadeur de luxe. Un fidèle emblème. De Montauban, il  a gardé son accent. De la rue Saint-Dominique dans le 7e arrondissement de la capitale, il a fait son jardin. L’endroit rêvé pour planter ses racines : au 135 avec le Violon d’Ingres (1 étoile) et les Cocottes et au 139 avec le Café Constant. « Il faut se rappeler d’où l’on vient », martèle-t-il avec son timbre de voix si chantonnant. Il ne l’a pas oublié en faisant sortir de terre son quatrième établissement, le Bibent, place du Capitole à Toulouse. Et plus près encore de sa ville natale, avec son dernier né, le Bistrot Constant, véritable havre de paix en bordure du canal de Montech.

A 65 ans, « Monsieur Constant » comme on l’appelle dans le milieu – s’est fait un prénom avant un nom. Il fut le maestro du piano au Crillon, place de la Concorde, qu’il abandonna après sept ans d’une partition sans fausse note en 1996 pour s’ouvrir les portes d’une seconde vie. Celle d’un homme épanoui dont le style n’a jamais changé : « le canaille allié au chic », pourrait-on oser pour le résumer. Les assiettes de Christian Constant ne mentent pas, elles disent vraies, respirent l’authentique, fleurent les bons produits et exhalent la philosophie du « mangez bon ». « Je préfère par-dessus tout l’originel à l’original », glisse-t-il dans une formule qui lui va si bien.

On construit toujours son futur sur son passé en prenant le soin de bien le conjuguer au présent. Christian Constant fut un formidable « papa en cuisine », à la tête d’une constellation de talents : Eric Frechon (3 étoiles), Emmanuel Renaut (3 étoiles), Jean-François Rouquette (1 étoile), Yves Camdeborde, Christian Etchebest, Thierry Faucher, Thierry Breton…

Plus d’infos sur la maison Constant : www.maisonconstant.com