INTERVIEW – Comment utiliser les écorces
d’agrumes ?

Clémentine Saubot, praticienne en médecine traditionnelle-chinoise à Lyon, nous explique les bienfaits de l’écorce vieillie de mandarine.
Saviez-vous qu’elle peut vous aider à mieux digérer et stopper les toux aqueuses ?

S.F : Quelles sont les propriétés de la mandarine ?
C.S : En médecine traditionnelle chinoise, on attache une grande importance à la nature des aliments c’est à dire à leur effet thermique sur l’organisme, ainsi qu’à leur saveur (acide, amer, piquant, salé ou doux). Avec l’hiver, l’écorce séchée de mandarine est intéressante car elle est à la fois tiède, piquante et amère, et elle a des propriétés bénéfiques sur l’Estomac et les Poumons. En effet, c’est une plante digestive et anti-tussive. D’une part, elle mobilise l’énergie et harmonise le système digestif. Elle aide le bol alimentaire à cheminer vers le bas et facilite la digestion en limitant les reflux et ballonnements après les repas (trop) copieux. D’autre part, elle agit également sur la toux en cas de mucosités fluides (crachats blancs et aqueux) avec sensation d’oppression de la cage thoracique, en début de bronchite par exemple.

S.F : Comment l’utiliser pour obtenir ses bienfaits ?
C.S : L’écorce vieillie de mandarine est à consommer en infusion, mélangée à du thé, plutôt en fin de repas et sur quelques jours seulement en cas de digestion difficile ou de toux aqueuse avec crachat “clair comme de l’eau’ comme c’est le cas dans les débuts de bronchites. Il est aussi possible de l’ajouter en petite quantité dans certains plats comme une soupe de courge par exemple, pour reposer le système digestif.

Astuce : l’écorce de mandarine séchée

L’écorce de mandarine séchée, appelée “Chén pí 陈皮” (littéralement “écorce de mandarine séchée et vieillie”) est une substance majeure de la pharmacopée chinoise qui est souvent prescrite car ses propriétés sont très larges et puissantes !